Login
or
Sign Up
[smartslider3 slider=5]

Cette panne est évidente mais nous avons voulu surtout vous montrer des photos qui parlent d’elles mêmes (photos A & B). La seule explication concerne la panne provoquée par une présence d’humidité dans les tamis d’aspiration du compresseur.
Ces derniers sous l’effet d’une détente, dûeà l’obstruction se déforment (photo C) et vont jusqu’à l’éclatement qui a pour conséquence dans certains cas la dégradation du bobinage, provoquant même la déformation du support de ces filtres! ( photo D) Nous reviendrons dans d’autres exemples pour évoquer le cuivrage, et autres anomalies provoquées par la pollution des circuits.

Category: fr

Il y a lieu de considérer deux types de coup de liquide. Le premier auquel on pense est le coup de liquide par du fluide en phase liquide, manque de surchauffe etc…, ce liquide non compressible arrive brutalement sur la chemise qu’il refroidit très rapidement, provoquant par diminution du jeu piston/cylindre un serrage rapide (photo D). Le deuxième est dû, comme le coup de liquide par de l’huile en quantité trop importante ou toujours du fluide en phase liquide, du fait que ce liquide non compressible « embouti » (photo C) et/ou casse les clapets aspiration et même dans certains cas les clapets refoulement. Autre conséquence de cette casse, l’obligation de refaire le bobinage, des morceaux de clapets étant souvent retrouvés dans ce moteur (voir photo A). Une quantité d’huile trop importante peut même bloquer le compresseur (photo B).

Category: fr

S’il y a une panne qu’il est facile de reconnaître, c’est bien celle-ci “le lavage par fluide frigorigène”.
L’accumulation de fluide en phase liquide dans le carter provoque un “lavage” par aspiration dans la pompe à huile.
Ce manque de lubrification au contraire d’un simple serrage par manque d’huile, provoque également un serrage mais sans échauffement, le fluide refroidissant les pièces.
Comme vous pouvez le voir sur les photos, il n’y a qu’un très faible échauffement malgré l’importance des serrages.
Un autre aspect significatif du lavage est l’emportement de métal façon “étamage” photos A & B. 

Category: fr

Cette panne est également facile à reconnaître, la seule nuance pouvant venir du type de démarrage utilisé.
En général, on observe un échauffement des bobines et de leurs isolants, les bobines dégradées représentant la ou les phases encore alimentées.
Lors d’un démarrage fractionné, le défaut de connexion ou d’alimentation provoque une dégradation d’une seule partie des bobines concernées par une même phase d’alimentation.
Nota : Pour la photo C, la partie basse du moteur est moins endommagée car le niveau d’huile a permis un refroidissement supplémentaire lors de l’incident.

Category: fr

Load More